Baiki - Le révolté

 

Tekst oryginalny

Peu d'illusions lui sont restées
Malgré son optimisme crasse
Son beau programme a bien foiré
Un demi-siècle de grands projets
Une demi page de résumé.
À remettre à plus tard
Ce qu'il n'a jamais décidé
Ses espérances se sont figées
Le temps a rattrapé
Sa triste histoire de révolté.

Son nom, il le signe de la pointe de son stylo
D'un geste désabusé qui veut dire je suis zéro
Prends ton temps, je t'attends
On est du même sang
Un jour ou l'autre, crois-moi
Tu te réveilleras.

Peut-on sans rire envisager
De terminer son existence
Par un repos bien mérité
Alors qu'elle n'a pourtant
Jamais réellement commencé ?

Je suis un révolté, je vous l'ai assez bassiné
Mais c'est la vie qui a choisi de me laisser moisir ici
On ne peut rien contre la vie...

Cette routine qu'il a cherchée
Il la dénonce comme un damné
Comme un virus qu'il a choppé
À force d'être faible, il a prit goût
À sa télé, à son bagou.
Faut-il mettre au défi la vie
De m'en donner à relever ?
Lâche-t-il dans un soupir amer,
Se tire une crotte du nez,
Claque sur le zinc un dernier verre.

Tłumaczenie tekstu